Notre actualité

APPEL DE SECRETAIRES DE C.E DE LA FFMJC ET DE LA CMJCF

UNION DES MJC POUR REFUSER LA RESIGNATION

Appel à l’initiative de 13 secrétaires de comités d’entreprises de FRMJC affilliées à la FFMJC et à la CMJCF (CCE, FR Ile de France, FR Rhône Alpes, FR Midi Pyrénées, FR Lorraine, FR Alsace, FR Bourgogne, FR Champagne Ardennes, FR Aquitaine, FR Poitou Charentes, FR Normandie, FR Nord Pas de Calais, Centre Fédéral FF)

La situation que connaissent les MJC de France devient, jour après jour, de plus en plus préoccupante : pour l’avenir de leurs projets d’intérêt général, mais aussi pour le devenir des associations MJC elles-mêmes, dans leur existence et dans celui de leurs personnels.

L’abandon par l’Etat de sa responsabilité publique en matière de jeunesse, de culture et de vie associative vise à faire disparaître le projet d’éducation populaire des MJC.

Celui-ci devrait laisser place à la rentabilité appliquée à l’éducation et à la culture, alors qu’il se caractérise fondamentalement par la formation citoyenne, le vivre ensemble, par la gestion des équipements et des activités dans le cadre d’une démarche laïque, cogérée et de démocratie participative permettant une large ouverture à la population.

Il y a urgence pour toutes les MJC de France à retrouver leur authenticité permettant leur développement et leur indispensable résistance aux politiques qui visent à les instrumentaliser, les «marchandiser» et les marginaliser.

Dans cette perspective, rien ne justifie qu’elles doivent s’installer définitivement dans la division qui les dévalorise.
En refusant la division, il s’agit de retrouver les conditions d’un espace commun aux MJC, un espace gardien du droit et des règles communes qui soit de nature à reconstruire une expression nationale crédible.

Il s’agit également pour les MJC de retrouver une capacité à affirmer l’importance et la nécessité des moyens publics pour l’utilité sociale et culturelle de leurs projets, pour défendre le droit d’association, pour la sauvegarde et le développement des emplois, pour retrouver les conditions d’une formationinitiale des directeurs(trices) de MJC.

Pour autant, l’union des MJC ne peut se construire sur des projets d’accords basés sur le plus petit dénominateur commun, sur les ambitions personnelles de tel ou tel dirigeant, ou sur des bricolages d’appareils fédéraux qui n’auraient d’autre ambition que l’adaptation à une politique d’Etat d’abandon du secteur de l’éducation populaire.

 

L’union des MJC, c’est d’abord l’affaire des MJC elles mêmes qui, rassemblées, devront retrouver une volonté exigeante de mobilisation et de lutte pour défendre leurs projets et en gagner les moyens…”

Ce n’est malheureusement pas le choix pris aujourd’hui par les directions de la FFMJC et de la CMJCF qui ne conduisent aucune ouverture, ni transparence des débats en direction des MJC…”

 

En effet, seule une démarche largement débattue, partagée et délibérée au sein des MJC de France pourra constituer, à l’avenir, une réelle perspective de rassemblement.

Les élus des comités d’entreprise, à travers la diffusion de cette déclaration, appellent à la mobilisation et à la vigilance des MJC de France, de leurs personnels et de ceux de leurs fédérations.
Ils appellent également au débat et à la délibération dans toutes les MJC de France afin d’imposer une union des MJC porteuse de sens et utile à leurs projets.

Téléchargement de la déclaration: Appel des secrétaires des CE de la FFMJC et de la CMJCF

{phocadownload view=file|id=280}

La MJC de Saint Pol sur Ternoise en lutte

M.J.C. SAINT POL sur TERNOISE toujours en lutte

Le rappel des faits

A peine arrivé aux commandes de la ville de Saint Pol sur Ternoise (Pas de Calais), le Maire, nouvellement élu, Monsieur Héniart, convoque au beau milieu de l’été 2008 le Président de la MJC pour lui annoncer sa décision d’arrêter le contrat de financement du directeur, et dans la foulée de dénoncer la convention partenariale passée entre la ville et la MJC. Le Maire ne tarde pas à dévoiler son objectif « de reprendre en main la MJC » et de créer une maison municipale des associations à la place de celle – ci. A n’en point douter, le projet funeste du Maire est de tout municipaliser et de mettre la vie associative locale à sa botte. La méthode brutale employée par le Maire ne va pas tarder à provoquer une vive réaction des adhérents de la MJC et de beaucoup d’habitants de la commune et des alentours.

La lutte s’organise…

Un comité de soutien à la MJC se constitue et engage la riposte entraînant une forte mobilisation des habitants, jeunes et adultes, qui se rassemblent dans un sursaut démocratique autour de la défense de l’association MJC et de son projet d’Education Populaire. Une pétition circule et regroupe plus de 1000 signataires, sachant que la commune compte 5 200 habitants. 200 manifestants rassemblés derrière les banderoles fabriquées par des jeunes de la MJC occupent les rues de Saint Pol. Les journaux locaux médiatisent le mouvement de protestation. En dépit de cette démonstration citoyenne, le Maire persiste dans son discours négatif, sans aucune négociation avec la MJC. Il pousse le Conseil Municipal à dénoncer les conventions de financements (poste du directeur et fonctionnement de la MJC),et donc à couper les vivres à l’association. Le Maire commande à la MJC de quitter les locaux qu’elle occupe le 1er janvier 2009. Privée de la subvention municipale, la MJC est contrainte au redressement judiciaire. Poursuivant son action de résistance, soutenue en cela par la Fédération régionale des MJC du Nord Pas de Calais, la MJC de Saint Pol sur Ternoise décide de soumettre à la justice les irrégularités et l’illégalité des décisions municipales.

La justice donne raison à la M.J.C.

Le tribunal administratif de Lille, convoqué le 3 mars dernier vient de condamner le Maire à suspendre les décisions municipales (dénonciation des conventions de financements).Cela a pour conséquence de contraindre le Maire à respecter les accords signés, et de permettre à la MJC de percevoir les financements pour le poste de directeur et pour son fonctionnement. Cette décision de justice est une première victoire qui renforce la MJC et la FRMJC Nord Pas de Calais dans leur volonté de se battre et de travailler pour la pérennité du projet d’Education Populaire conduit par la MJC depuis 1946, date de la création de l’association.

La mobilisation reste de mise

Cette capacité de résistance et de mobilisation est nécessaire pour poursuivre le combat engagé, dont le seul objectif est de faire reconnaître les valeurs de liberté et de démocratie, portées par le projet de la MJC et par conséquent de conserver les moyens financiers nécessaires à son développement.

Le comité de soutien de la MJC engage une large campagne d’adhésion pour soutenir l’action et donner les moyens à chaque citoyen de s’engager. Une semaine du « printemps du citoyen » est en préparation. La lutte continue.

Mode d’emploi: Representativité des syndicats

En téléchargement la brochure du ministére du travail concernant les nouvelles dispositions relatives à la représentativité des syndicats

LA LOI DU 20 AOUT 2008 transpose dans le Code du travail les règles sur la représentativité et la négociation collective, telles que définies par les partenaires sociaux dans leur Position commune du 9 avril 2008.
Cette réforme s’articule autour de trois points clés :
Elle conforte davantage la légitimité des syndicats de salariés, par la prise en compte dans la détermination de leur représentativité de leur audience aux élections professionnelles.

Elle donne une possibilité nouvelle aux syndicats n’ayant pas encore fait la preuve de leur représentativité mais remplissant certains critères de s’implanter dans les entreprises, avec un libre accès au 1er tour des élections professionnelles et la désignation possible d’un représentant de la section syndicale.

Elle confère une légitimité plus grande aux accords collectifs avec le renforcement du principe majoritaire.

Cette brochure a pour objectif d’informer les partenaires sociaux, les entreprises et les salariés sur les modalités et le calendrier d’application de ces nouvelles dispositions.

Vous pouvez télécharger la brochure: Plaquette nationale “Les Nouvelles règles de représentativité syndicale”

Vous pouvez télécharger le texte de loi complet: Texte de loi sur représentativité

Le Tribunal Administratif donne raison à la MJC de Saint Pol sur Ternoise

La MOBILISATION pour la DEFENSE de la MJC de Saint Pol
confortée par la décision du tribunal administratif.

Le juge des référés du Tribunal Administratif de Lille a ordonné, suite à l’audience du 2 Mars 2009, la suspension des décisions municipales concernant la dénonciation des conventions liant la ville à la MJC. Le tribunal condamne, en outre, la municipalité de Saint Pol sur Ternoise à verser à la MJC la somme de 1000 euros en application de l’article L.761-1 du code de justice administrative.

Cette décision rend justice à la MJC, à ses adhérents, ses salariés, à ses partenaires mobilisés au sein du comité de soutien.

Pour autant, après cette première victoire, à Saint Pol sur Ternoise la mobilisation reste de mise pour la défense du droit associatif, le respect du projet d’éducation populaire et celui des valeurs de démocratie et de cogestion.

Téléchargement de la déclaration de la FRMJC Nord Pas de Calais: Tribunal adm / MJC St Pol
Téléchargement de l’ordonnance de référé: Ordonnance de référé MJC St Pol/Ternoise
Pour se connecter sur le blog de la MJC:
http://mjcstpol.blogspot.com/


Elections du personnel à la FRMJC Rhône Alpes

ELECTION DES ELUS DELEGUES DU PERSONNEL
ET COMITE D’ENTREPRISE 2009
à la FRMJC Rhône Alpes

La CGT, avec 51,2% se voit confirmer sa position majoritaire

Aprés les résultats des élections à la FRMJC Ile de France donnant la majorité absolue à la CGT, c’est maintenant à la FRMJC Rhône Alpes où la CGT se voit confirmer sa position majoritaire.

Pour ces deux résultats, c’est l’activité du syndicat CGT et celle des représentants du personnel CGT qui sont reconnues à travers le vote des salariés.
Des élus disponibles et actifs dans la défense des intérêts des salariés et dans celle du projet d’éducation populaire des MJC.

C’est aussi la confiance manifestée par la majorité des personnels envers la CGT toute entière, et sa contribution essentielle dans la mobilisation des salariés, des chômeurs, des retraités dans les mouvements de mobilisations nationales.

Sont élus(es) en Rhône Alpes, nos camarades:

Gérard LAMBERT, Marie CAVALIERE, Sylviane REYNAUD, Robert DADOY, Danielle REYNAUD, sur des mandats de titulaires.

Philippe GERIN, Véronique HERSCOVICI, Jean Pierre VOISIN, Rabah TAOUTAOU, sur des mandats de suppléants(es).

Vous pouvez télécharger la profession de foi complète: Profession de foi élections RA 2009

 

 

Le contact N°24

Le contact n°24 / Février 2009 – Expression du syndicat CGT des retraités des MJC

Un mauvais projet

La « réunification » entre les scissions d’hier et la fédération française maintenue, que leurs directions voudraient faire passer comme une lettre à la poste, est un mauvais projet.
L’intention est construite sur une volonté d’enterrement des projets MJC d’éducation populaire soutenus par les syndicats de l’UG FERC CGT des personnels…..

Pour lire la suite téléchargez: Le contact n°24

Prise en charge des frais de déplacement Domicile/Travail

Loi de financement de la Sécurité Sociale 2009

Trajet DOMICILE – TRAVAIL

Son financement devient force de loi depuis le 1er Janvier 2009.

Il doit parvenir rapidement sur la fiche de paie.
Tous les employeurs sont désormais tenus de rembourser une partie des frais d’abonnement de leurs salariés aux transports publics.
Cette obligation, jusqu’à présent « réservée » aux employeurs d’Ile-de-France, a été étendue à tout le territoire.
Il s’agit d’une des principales nouveautés de la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2009 : l’obligation pour tous les employeurs de prendre en charge une partie des frais d’abonnement de leurs salariés à des transports publics.

Quels frais ?
Sont concernés les titres d’abonnements souscrits par les salariés pour leurs déplacements entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail.
Ces déplacements doivent être accomplis au moyen de transports publics ou de services publics de location de vélos.

Quel remboursement ?
La prise en charge est égale à 50 % du coût des abonnements. Ceux-ci peuvent être annuels, mensuels ou hebdomadaires.
Le salarié doit remettre les justificatifs auprès de l’employeur afin d’être remboursé.Le remboursement est effectué sur la base des tarifs de 2e classe et doit correspondre au trajet le plus court entre le domicile et le lieu de travail.
Il doit avoir lieu au plus tard dans le mois suivant celui pour lequel l’abonnement a été utilisé (si celui-ci est annuel, le remboursement est réparti mensuellement).

Pour la CGT, cette disposition reste encore insuffisante.
Il faut obtenir la prise en charge totale des frais du trajet domicile-travail par l’employeur.
Elle réitère sa demande de mise en place par Matignon d’un dispositif de travail avec les organisations syndicales pour aller en ce sens. Il devra intégrer le nécessaire progrès des transports collectifs et la perspective d’indemnisation obligatoire des salariés contraints à l’usage de leur véhicule individuel.

D’ores et déjà, 50% du coût du transport collectif doit être remboursé aux salariés concernés.

Il faut en exiger l’application auprès de chaque employeur (MJC, FRMJC, FFMJC).

La CGT demande également que soit pris en compte les coûts d’usage du véhicule individuel en l’absence de solution de transport collectif.

Stage Formation Syndicale CGT

STAGE DE FORMATION SYNDICALE CGT
Lundi 9 et Mardi 10 Février 2009 – MJC de CAHORS.

Des personnels des MJC de Cahors, de l’ABC de Blanquefort,
et des directrices et directeurs de la FRMJC Aquitaine (FFMJC) et de la FRMJC Midi Pyrénnées (CMJCF),
se sont retrouvés les 9 et 10 Février 2009 dans le cadre d’une formation syndicale CGT organisée par l’Union Générale dans les locaux de la MJC de Cahors.

Ce temps de rencontre et d’échange a été l’occasion d’aborder:

– L’histoire de l’éducation populaire et des MJC
– La question de la citoyenneté dans l’entreprise associative MJC
– L’union des MJC de France
– Les institutions représentatives du personnel (délégués du personnel, délégués syndicaux, Comité d’entreprise, CHSCT).
– Le fonctionnement d’un syndicat CGT dans l’entreprise
– L’organisation de la CGT

test

Elections du personnel à la FR Ile de France

PROFESSION DE FOI DE LA CGT – FRMJC ILE DE FRANCE
ELECTION DES ELUS DELEGUES DU PERSONNEL ET COMITE D’ENTREPRISE
FEVRIER 2009

En Février 2009 auront lieu les élections des délégués du personnel, ainsi que les élections pour les élus comité d’entreprise.
La FERC CGT présente une liste de 14 salariés pour les DP et de 8 salariés pour le Comité d’entreprise.
Forts de leur bilan d’élus au service des personnels, ils proposent un nouveau “contrat” pour les 3 années à venir.

Vous pouver télécharger la profession de foi complète: Profession de foi – élection DP Ile de France