Notre actualité

COMMUNIQUE CGT SUITE A L'AG FFMJC

DECLARATION DE L'UG CGT SUITE A L'ASSEMBLEE GENERALE DE LA FFMJC

26 - 27 - 28 MAI 2012 / AUBERVILLIERS


Avec le rejet du bilan de la direction fédérale sortante par l’Assemblée Générale de
la FFMJC :
- 55,43 % CONTRE le rapport moral,
- 57,56 % CONTRE le rapport financier,

les représentants des MJC ont fortement sanctionné les dirigeants nationaux,
Président Abonneau en tête, et prononcé un désaveu cinglant sur leur mauvaise
politique qui a conduit la FFMJC à sa faillite.

Pour l’UG CGT, le Conseil d’Administration Fédéral renouvelé issu de l’AG,
devra tenir compte de ces résultats et rompre définitivement avec la gestion passée.

Au cours de l’AG, les MJC ont élaboré et adopté des orientations affirmant leur
volonté de sauvegarde et de redressement de l’Institution.

Au-delà des votes exprimés qui sont un signal fort pour ouvrir le chemin d’une
autre politique que devra porter la nouvelle direction fédérale, les MJC devront
redoubler de détermination et d’exigence et être partie prenante du travail
important qu’il reste à accomplir afin de remettre la FFMJC sur les rails.

L’Assemblée Générale a posé les jalons des changements démocratiques qui sont
nécessaires. Les personnels et leur syndicat CGT restent disponibles pour
contribuer à la relance et au développement de l’Institution, d’un projet
démocratique d’Education Populaire, authentique, de résistance et de lutte.

Paris, le 29 mai 2012

Télécharger la déclaration Communiqué de la CGT suite à l'AG de la FFMJC 2012


BULLETIN 128 DE L'UG

Bulletin n° 128 - AVRIL 2012

Tournons la page...

Télécharger le bulletin n°128

Lire le bulletin >

COMMUNICATION DE LA CGT AUX SALARIES DE LA FFMJC

Le redressement de la FFMJC

doit bousculer l’ordre établi…

La décision du Tribunal de Grande Instance de Paris du 22 Mars dernier d’ouvrir une procédure de redressement judiciaire à la FFMJC ne doit pas être considérée comme une « victoire ! ».

Elle n’est qu’un pis aller pour les salariés qui, comme dans d’autres entreprises sinistrées, ne le réalisent hélas que trop bien… à commencer par l’incertitude qui pèse sur le paiement des salaires comme ce sera le cas à la fin de ce mois de Mars 2012 où la paie ne sera pas réalisée à la FFMJC pour la première fois de son histoire.

Le recours au Fonds de garantie des salaires (AGS) va occasionner nombre de tracas pour les salariés et leurs familles, et qu’en sera-t-il des mois suivants… ?

Le redressement judiciaire assorti d’une période d’observation de deux mois (seulement) ne signifie pas pour autant que l’institution FFMJC soit sortie d’affaire… l’exigence d’un plan de redressement s’avèrera incontournable…

La perspective d’un plan social sévère pourrait voir le jour rapidement.

Pour la CGT, il est hors de question que les salariés, aucunement responsables de la situation, soient demain les victimes des fautes caractérisées de gestion, et de la politique volontaire de désintégration de la FFMJC conduite par la direction fédérale.

La procédure d’alerte du Comité National d’Entreprise conduite par ses élus CGT était parfaitement justifiée et aurait mérité une réponse des dirigeants de la FFMJC au lieu d’être entravée par ces derniers pour masquer les artifices de gestion finalement pointés par la mission d’expertise du CNE.

Il aura fallu une assignation en justice de l’URSSAF aux fins de liquidation de la FFMJC pour que l’énorme scandale financier impliquant la direction fédérale éclate, malgré les mises en garde répétées des salariés et de leur syndicat CGT sur les pratiques condamnables des dirigeants, notamment auprès des administrateurs nationaux.

Définitivement disqualifiée par cette faillite, la direction fédérale doit s’abstenir de toute obstruction, en finir avec l’imposture de son « nouveau modèle économique » inscrit dans la marchandisation, s’interdire désormais de prendre toute responsabilité qui engagerait l’avenir de l’institution.

La mobilisation des salariés, de leurs institutions représentatives, et des MJC va devoir rester forte pour imposer un plan de redressement qui sauvegarde les emplois et engage une autre politique pour l’avenir des MJC

Celui-ci sera viable s’il est adossé aux exigences clairement affirmées par les salariés, lors de leur assemblée de février 2012 à la Bourse du Travail, qui passe par :

. Le départ immédiat du délégué général sans condition,

. Le maintien de l’emploi national des personnels en mettant au cœur du dispositif du redressement les contrats de mise à disposition des postes auprès des collectivités et associations,

. La gestion séparée de la caisse des salaires et du budget de fonctionnement fédéral et son suivi en parité.

Cette mobilisation générale devra également se manifester pour mettre un coup d’arrêt à la mauvaise politique de la direction fédérale, au remplacement de la présidence, et à un profond renouvellement du Conseil d’Administration fédéral sur une orientation politique partagée avec les MJC et répondant à leurs aspirations.

En ce sens, les élus des MJC et les salariés sont invités à s’organiser en Assemblée Générale Extraordinaire afin de reprendre en main un véritable projet d’éducation populaire, restaurer une organisation démocratique utile aux associations locales, et en appeler à la responsabilité de l’Etat et des pouvoirs publics pour soutenir le redressement de la FFMJC et garantir les moyens de son existence.

Plus que jamais, l’intervention des militants des MJC, pour lesquels la situation n’est pas fatale, doit ouvrir une nouvelle voie de construction collective et démocratique à la FFMJC offrant la perspective d’Union des MJC de France.

L’UG CGT et les salariés sont déterminés à y prendre toute leur part.

Le 28 Mars 2012,

L’UG CGT MJC

 

Télécharger le texte intégral Communication de la CGT aux salariés de la FFMJC

 


JUGEMENT DU 22 MARS 2012

JUGEMENT DU TGI DE PARIS DU 22 MARS 2012

LA FFMJC EST PLACÉE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE

Faisant suite à l'audience du 15/03/2012, le tribunal a rendu son jugement ce Vendredi 22 Mars 2012.

La FFMJC est plaçée en redressement judiciaire avec une période d'observation de 2 mois.

Un mandataire judiciaire, ainsi qu'un administrateur judiciaire, ont été désignés par le tribunal.

La mobilisation des salariés et des MJC devra rester forte pour imposer un plan de redressement qui ne fasse pas sur le dos des salariés qui ne sont pour rien dans la politique et la gestion catastrophique menée par la direction actuelle de la FFMJC.

Cette mobilisation devra également se manifester pour construire un autre avenir aux MJC, qui passe par le départ immédiat et sans condition du Délégué Général Gilles LE BAIL et le remplacement de la direction fédérale conduite par le Président Gérard ABONNEAU.

Télécharger le texte intégral du jugement Jugement du 22/03/2012


ASSIGNATION FFMJC AU TGI DE PARIS LE 15.03.2012

L'audience du TGI de Paris a bien eu lieu ce jeudi 15 Mars.


A l'appel de l'UG CGT MJC, nombre de salariés inquiets sur leur avenir professionnel,
mais déterminés à ne pas laisser la direction de la FFMJC conduire le démantèlement de
l’entreprise associative et du projet d’éducation populaire, s'étaient rassemblés sur place.

A l’issue de l’audience, le juge du TGI a mis l'affaire en délibéré.
Le prononcé du jugement sera connu le 22 Mars prochain.

Si la liquidation judiciaire reste possible, l'ouverture d'une procédure de redressement
semble l’hypothèse la plus probable.

Plus que jamais les salariés doivent rester vigilants et mobilisés.

La perspective d’un plan de redressement qui inclurait un plan social sévère pourrait voir
le jour rapidement.

Pour la CGT il est hors de question d'envisager que demain les salariés soient les victimes
des fautes de gestion de la direction fédérale qui a mené la FFMJC à sa faillite.

Pour la CGT il devient urgent de mettre un terme à la politique conduite par la direction
fédérale, en dehors des MJC et des personnels.

Paris, le 15 Mars 2012,
L'UG CGT MJC.


 

 

JUGEMENT DU 27/02/2012

FFMJC - JUGEMENT DU TGI DE PARIS

DECLARATION DE CESSATION DE PAIEMENT

Faisant suite à l'audience du 16/02/2012, le tribunal considérant ne pas disposer les éléments d'appréciation suffisants ordonne une mesure d'enquête et renvoie l'affaire en audience le 15/03 à 16h30

Télécharger le texte intégral du jugement Jugement du 27/02/2012


COMPTE RENDU ASSSEMBLEE GENERALE DU PERSONNEL FFMJC DU 10/02/2012

COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE DES PERSONNELS FFMJC

réunis le 10 février 2012 à l'initiative du comité national d'entreprise.

Devant la gravité de la situation dans laquelle se trouve la FFMJC et les menaces qui pèsent
sur les salariés, à l’initiative du CNE FFMJC, une assemblée des personnels s’est tenue à la
Bourse du travail de Paris, le Vendredi 10 Février dernier, de 14 à 17 Heures.
En dépit de l’invitation hâtive et des emplois du temps chargés de chacun, 75 salariés de la
Fédération (soit 55 % des effectifs) se sont mobilisés et ont fait le déplacement. Sur fond
d’interrogations et de légitimes inquiétudes exprimées mais aussi dans un échange de
réflexions et de propositions, ils ont affirmé que la situation de la FFMJC n’est pas
irrémédiablement compromise et peut être redressée.

En ce sens, l’assemblée des salariés s’est clairement positionnée en votant les résolutions
suivantes :
Résolution n°1 :
« L’assemblée des personnels FFMJC réunie le 10 Février 2012 à Paris, exige le départ
immédiat du délégué général Gilles LE BAIL, sans indemnité financière. »
Vote : 75 participants (72 présents, 3 pouvoirs)
- Pour : 74 - Abstention : 1
Résolution adoptée.

Résolution n°2 :
« L’assemblée des personnels FFMJC, réunie le 10 Février 2012 à Paris, exige le maintien
de l’emploi national. »
Vote : 75 participants (72 présents, 3 pouvoirs)
- Pour : 74 - Abstention : 1
Résolution adoptée.


Résolution n°3 :
« L’assemblée des personnels FFMJC, réunie le 10 Février 2012 à Paris exige la gestion
séparée des salaires de celle du budget de fonctionnement, avec gestion paritaire . »
Vote : 75 participants (72 présents, 3 pouvoirs)
- Pour : 62 - Abstention : 9 - Contre : 4
Résolution adoptée


Résolution n°4 :
« L’assemblée des personnels FFMJC, réunie le 10 Février 2012 à Paris exige la
présentation du plan de redressement de la direction fédérale aux salariés avant toute
validation. »
Vote : 75 participants (72 présents, 3 pouvoirs)
- Pour : 75
Résolution adoptée

Télécharger le texte du comte rendu Compte-rendu de l'Assemblée Générale du Personnel de la FFMJC du 10/02/2012


A lire également