DECLARATION SYNDICAT CGT MJC CAHORS

INTERVENTION DU SYNDICAT CGT DE LA MJC DE CAHORS
LORS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 23 AVRIL 2010


En prenant acte de la demande de la Ville, faite à la MJC, de quitter définitivement le bâtiment
historique de la place Chico Mendès et de l'annexe de Caviole, il s'agit donc d'étudier la faisabilité
d'une installation de la totalité de la MJC dans les locaux de l'école Clémenceau.
Avant toutes autres considérations ou précisions techniques, le Personnel tient à affirmer sa position
sur les conditions de ce transfert.
Cette étude de faisabilité est menée par toute l'équipe avec sérieux et volontarisme.
Le document synthétique, une Maison CLEF, a été produit de manière collective malgré les
contraintes de délais. Il constitue une base utile de travail pour les deux partenaires. Le personnel se
reconnaît dans les valeurs et le projet qui y est présenté ; par exemple en ce qu'il pointe l'état d'esprit
d'élaboration collective pour la réalisation du projet d'éducation populaire de l'Association.
•L'aménagement du site Clémenceau devra tenir compte de trois exigences fondamentales qui
impliqueront nécessairement une extension des surfaces utilisables :
•La plupart des ateliers doivent être installés dans des lieux adaptés et dédiés. Ces lieux
peuvent être mutualisés, notamment dans la perspective de pôles d'activités (arts
plastiques, activités corporelles etc...). mais ne peuvent par contre que très
exceptionnellement être polyvalents et ouverts à tout. La qualité des conditions de travail
et donc des services proposés en dépend.
•L'accueil très régulier de réunions, de stages ou de groupes internes ou externes
(étroitement liés au projet) implique la nécessité de disposer de plusieurs espaces
polyvalents.
•Les conditions de transfert doivent permettre d'envisager toute perspective de
développement de la MJC dans un quartier - de surcroit - en pleine revitalisation dans
la perspective du projet municipal.
• la priorité de ce transfert est la « réunification » de notre Mercredi des Enfants en ALSH,
c'est à dire être en capacité d'accueil des enfants sur un même site et selon la
réglementation exigée pour les Accueil Loisir Sans Hébergement.
•Il y a nécessité d'établir un échéancier de ce transfert de la MJC sur Clémenceau et d'obtenir
des garanties écrites à partir d'un protocole d'accord négocié, phasé et signé par les deux
partenaires.
Les très courts délais demandés par le partenaire municipal engendrent une succession rapide de
réunions et de productions écrites qui ne permet pas une réflexion globale et sereine de l'étude de ce
transfert.
Certaines réponses n'ont toujours pas été données par le partenaire municipal :
•réponse politique : validation du projet de l'association,
•réponses techniques : adaptabilité et disponibilité des locaux. Malgré des demandes réitérées il n'a
toujours pas été possible de visiter la totalité des locaux proposés.
L'expérience douloureuse de la tentative de déménagement forcé vers l'espace Caviole est
inscrite dans les mémoires. Toute solution impliquant la disparition d'ateliers et les
licenciements qui y seraient liée, n'est pas envisageable.

Télécharger Déclaration de la CGT de la MJC de Cahors


A lire également