La MJC de Saint Pol sur Ternoise en lutte

M.J.C. SAINT POL sur TERNOISE toujours en lutte

Le rappel des faits

A peine arrivé aux commandes de la ville de Saint Pol sur Ternoise (Pas de Calais), le Maire, nouvellement élu, Monsieur Héniart, convoque au beau milieu de l’été 2008 le Président de la MJC pour lui annoncer sa décision d’arrêter le contrat de financement du directeur, et dans la foulée de dénoncer la convention partenariale passée entre la ville et la MJC. Le Maire ne tarde pas à dévoiler son objectif « de reprendre en main la MJC » et de créer une maison municipale des associations à la place de celle – ci. A n’en point douter, le projet funeste du Maire est de tout municipaliser et de mettre la vie associative locale à sa botte. La méthode brutale employée par le Maire ne va pas tarder à provoquer une vive réaction des adhérents de la MJC et de beaucoup d’habitants de la commune et des alentours.

La lutte s'organise...

Un comité de soutien à la MJC se constitue et engage la riposte entraînant une forte mobilisation des habitants, jeunes et adultes, qui se rassemblent dans un sursaut démocratique autour de la défense de l’association MJC et de son projet d’Education Populaire. Une pétition circule et regroupe plus de 1000 signataires, sachant que la commune compte 5 200 habitants. 200 manifestants rassemblés derrière les banderoles fabriquées par des jeunes de la MJC occupent les rues de Saint Pol. Les journaux locaux médiatisent le mouvement de protestation. En dépit de cette démonstration citoyenne, le Maire persiste dans son discours négatif, sans aucune négociation avec la MJC. Il pousse le Conseil Municipal à dénoncer les conventions de financements (poste du directeur et fonctionnement de la MJC),et donc à couper les vivres à l’association. Le Maire commande à la MJC de quitter les locaux qu’elle occupe le 1er janvier 2009. Privée de la subvention municipale, la MJC est contrainte au redressement judiciaire. Poursuivant son action de résistance, soutenue en cela par la Fédération régionale des MJC du Nord Pas de Calais, la MJC de Saint Pol sur Ternoise décide de soumettre à la justice les irrégularités et l’illégalité des décisions municipales.

La justice donne raison à la M.J.C.

Le tribunal administratif de Lille, convoqué le 3 mars dernier vient de condamner le Maire à suspendre les décisions municipales (dénonciation des conventions de financements).Cela a pour conséquence de contraindre le Maire à respecter les accords signés, et de permettre à la MJC de percevoir les financements pour le poste de directeur et pour son fonctionnement. Cette décision de justice est une première victoire qui renforce la MJC et la FRMJC Nord Pas de Calais dans leur volonté de se battre et de travailler pour la pérennité du projet d’Education Populaire conduit par la MJC depuis 1946, date de la création de l’association.

La mobilisation reste de mise

Cette capacité de résistance et de mobilisation est nécessaire pour poursuivre le combat engagé, dont le seul objectif est de faire reconnaître les valeurs de liberté et de démocratie, portées par le projet de la MJC et par conséquent de conserver les moyens financiers nécessaires à son développement.

Le comité de soutien de la MJC engage une large campagne d’adhésion pour soutenir l’action et donner les moyens à chaque citoyen de s’engager. Une semaine du « printemps du citoyen » est en préparation. La lutte continue.

A lire également