Les revendications prioritaires

Revendications prioritaires adoptées par le 19ème congrès (St Dié - 3, 4 et 5 Mai 2007)

En direction de l’Etat :

 

1) Retour à la subvention d’état Jeunesse et Sports pour le fonctionnement de la FFMJC et des FRMJC à hauteur de celle accordée en 2002 (376 000 € pour la FFMJC).


2) Arrêt de la remise en cause systématique des postes FONJEP qui développe l’insécurité des emplois et des associations.
Création d'au moins un poste d'éducateur directeur de MJC par association affiliée avec prise en charge à 50% par l'Etat FONJEP

3) Annulation de la fiscalisation des MJC ainsi que de toute modification de la loi de 1901, patrimoine essentiel des libertés publiques.


4) Suppression de la taxe sur les salaires payée par les associations éducatives, culturelles, de jeunesse et de loisirs, alors que les sociétés à but lucratif en sont exonérées.


5) Participation financière de l'Etat d'un montant d'au moins 10% du budget des associations locales, d'Education, de Culture, de jeunesse et de loisirs, comme les MJC.


En direction des collectivités locales et territoriales :

 

6) Arrêt immédiat des politiques publiques d’instrumentalisation des associations comme les MJC et leurs fédérations avec les Délégations de Services Publics et autres contrats d’objectifs initiés par les loi SAPIN et JOSPIN.


7) Signature entre les associations MJC et les collectivités locales et territoriales de conventions de gestion et d'animation, garantissant le fonctionnement de l'équipement MJC, la gestion et la rémunération des personnels et prévoyant un taux de progression annuelle, de même qu'entre les FRMJC et les conseils régionaux.

En direction des Employeurs :

 

8) Arrêt des plans de destruction du Projet d’Education Populaire des MJC comme le Plan ROUBY et arrêt de toutes les procédures de licenciement..


9) Application, sans restriction, de la convention collective de 1972 signée par la FFMJC et le syndicat FERC-CGT aux personnels de la FFMJC et des FRMJC . Ouverture de négociations à la FFMJC pour l’extension de la convention collective de 1972, par avenant, pour les personnels de MJC.


10) Mise en place dans les MJC, les FRMJC et à la FFMJC, d’instances paritaires délibératives pour toutes les questions intéressant les personnels, les budgets des salaires, la formation initiale et continue et le mouvement des personnels.
Voix délibérative pour les délégués du personnel dans les instances des MJC et de leurs fédérations.

11) Ouverture de négociations salariales dans toutes les MJC, les FRMJC et à la FFMJC, pour une augmentation immédiate de 3% des salaires hors ancienneté, qui rattrape le pouvoir d’achat perdu.
Augmentation de 20 points pour tous les personnels.

12) Voix délibérative pour les délégués du personnel dans les instances MJC.
Chaque association MJC employeur reconnaît l'existence du syndicat d'entreprise quel que soit par ailleurs l'effectif salarié.
Un crédit de 15 H par mois est alloué aux délégués syndicaux.
Tous les salariés bénéficient dans chaque MJC de 4 H mensuelles pour l'information syndicale.


Formation :

 

13) La formation des personnels se doit d'être la priorité d'une institution d'éducation populaire. En conséquence, la FFMJC doit se doter d'un réel projet cogéré de formation initiale des directeurs de MJC.
Ouverture dès le mois de septembre 2007 d’un stage de formation de directeurs de MJC ouvert aux personnels de la FFMJC et des FRMJC employeurs.